Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Archives de mai, 2014

Un jour de bonheur !

Partout sur les collines entourant le lac Okanagan, la vigne est apparue, donnant aux paysages un lustre européen.

Partout sur les collines entourant le lac Okanagan, la vigne est apparue, donnant aux paysages un lustre européen.

Le voyage est une recherche du bonheur. Sinon, pourquoi quitterait-on son confortable chez-soi? Pour s’emmerder, aussi bien rester à la maison. C’est tellement moins loin et tellement moins cher.

La route n’est pas pour autant un long fleuve tranquille. Des ennuis peuvent survenir. Si vous avez suivi ces carnets depuis le but, vous savez que les tracas ne nous ont pas épargnés. À tel point que j’ai bien failli ajouter une rubrique : le pépin de la semaine.

(suite…)

Déceptions, découvertes et plaisirs

 Osoyoos est situé dans un décor idyllique. Osoyoos est situé dans un décor idyllique.

Osoyoos est situé dans un décor idyllique.

Avant d’atteindre la célèbre vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique, nous nous nous sommes arrêtés à Grand Forks et à Greenwood, deux jolies petites places, deux belles découvertes, où nous retournerons volontiers l’automne prochain. Osoyoos, par contre, nous a un peu déçus. Peut-être nos attentes étaient-elles trop grandes?

Certes, cette ville est idéalement située au bord d’un lac environné de montagnes. En descendant la montagne qui nous y mène, j’ai vite pensé à Annecy, en Haute-Savoie, que Lise et moi avons tellement aimé.

(suite…)

Le coup de foudre, enfin !

??????????

Lise et moi n’avons pas aimé la Colombie-Britannique au premier abord. Il faut dire que la première semaine, il a plu presque tous les jours. Après trois mois passés dans des États où les précipitations sont rarissimes, ce fut un choc.

Il faisait froid aussi. En quittant Creston, la pluie s’est même transformée en neige. La grande bleue est restée imperturbable. Mais j’ai eu peur que les précipitations ne se métamorphosent en verglas. Heureusement, aussitôt ce col passé, la pluie est revenue, intense et désagréable mais sans danger.

De plus, Kootenay nous rappelait trop le Québec. Cette région, il est vrai, fait partie des Rocheuses. Mais près de la frontière américaine, ses montagnes ne sont pas imposantes. Leur rondeur paisible fait penser plus aux Laurentides qu’aux Alpes. On trouvait qu’il y avait trop d’arbres, trop d’eau, trop de vert. Pendant dix jours, nous nous sommes ennuyés de l’Arizona, de ses paysages désertiques et arides, de ses couleurs rouge et orange.

(suite…)

Besoin d’une pause

Nous avons passé la dernière semaine dans la vallée de Creston, au sud de la Colombie-Britannique.

Nous avons passé la dernière semaine dans la vallée de Creston, au sud de la Colombie-Britannique.

 Après avoir parcouru 20 000 kilomètres et traversé une vingtaine d’États, Lise et moi éprouvons le besoin de faire une pause. Ce n’est pas que nous soyons fatigués, du moins pas physiquement, la marche en montagne nous ayant permis de garder la forme. La lassitude ressentie après sept mois de cavale est davantage psychologique.

Il faut dire que nous avons été au cours des 20 dernières années des adeptes du slow travel. Nous avons mis sept ans à explorer la campagne au nord de Rome. Nous ne sommes allés à Venise qu’à notre neuvième voyage en Italie. Nous avons passé deux hivers à Nice.

(suite…)

La boucle est bouclée

Nous avons d’ailleurs terminé la visite de Canyonlands à l’arche de Mesa.

Nous avons d’ailleurs terminé la visite de Canyonlands à l’arche de Mesa.

Lundi, nous avons terminé la virée du Grand Cercle en visitant Canyonlands. Ce petit Grand Canyon, si je puis dire, nous a sur le coup un peu déçus. Il faut dire que le temps était froid, que le vent soufflait fort et que les cumulus, trop nombreux, obscurcissaient souvent le paysage. Il faut ajouter qu’en un mois nous avons vu tant de sites éblouissants que nous sommes peut-être devenus, sinon blasés, du moins très exigeants.

Mais en faisant le tri des photos prises ce jour-là, nous nous sommes dit que Canyonlands méritait mieux que ce jugement un peu hâtif. Un peu plus de soleil, un peu moins de vent et nous aurions sans doute aimé ce canyon autant que les autres du Big Circle. Nous avons d’ailleurs terminé la visite de Canyonlands à l’arche de Mesa, qui est de toute beauté et qui nous a laissé un souvenir impérissable.

(suite…)

Nuage de Tags