Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Archives de septembre, 2019

Beau temps pour manifester

Entre deux journées de pluie, il faisait un soleil magnifique sur Montréal quand nous avons gagné le mont Royal pour participer à la grande marche sur le climat. Je n’avais pas participé à un tel événement depuis la manifestation contre la guerre en Irak, dont j’avais conservé un souvenir mitigé. Pendant toute la marche, une voiture de la CSN nous avait suivis, coiffée de gros haut-parleurs qui crachaient les slogans militants et pas très subtils. Exaspérant !

Mais cette fois, on s’en est rendu compte dès qu’on est arrivés au parc Jeanne-Mance, l’ambiance était festive et bon enfant. Même si le thème du jour, l’avenir de la planète bleue, était dramatique, les gens riaient beaucoup et on sentait çà et là des effluves de marijuana. Des groupes de jeunes arrivaient d’un peu partout munis de pancartes qui rivalisaient d’inventivité. On retrouvait pêle-mêle « Make the planet great again » ou sa version « Make the planet Greta again », « Le climat change, pourquoi pas nous? », « Aimes-tu ta planète bleue ou bien cuite ? ». Plusieurs étaient franchement drôles. Celle qui nous a fait le plus rire : « Bouffe mon clito, pas mon climat ». On a aussi vu un chien arborant une pancarte : « J’aime les arbres ».

(suite…)

Publicités

Environnement : dur, dur d’être optimiste

Greta Thunberg, remarquable militante de la cause écologique.

Je continue à militer pour la cause écologique, mais je ne suis pas optimiste pour autant. Ma foi souvent vacille.

Prenez les sacs de plastique qu’on vous fournit encore dans les épiceries. Chaque fois que je vais au supermarché, je remarque plein de gens qui n’apportent toujours pas de sacs réutilisables. Pourtant, je vis dans un quartier, Griffintown, où le monde est éduqué et où la moyenne d’âge dépasse à peine les 30 ans. Moi, il y 30 ans, je commençais déjà à magasiner avec des sacs de coton. Je ne le dis surtout pas pour me vanter tellement c’est ridiculement basique. Magasiner avec des sacs réutilisables, c’est le b.a.-ba de la conscience écologique. C’est le changement le plus simple, le moins dérangeant que l’on puisse imaginer.

(suite…)

Les mensonges de la guerre en Irak (chapitre 2)

Keira Knightley, qui a depuis longtemps dépassé les rôles de belle de service, s’affirme de plus en plus comme une grande actrice.

Nous avions déjà eu droit à un bon film sur les mensonges à l’origine de la guerre en Irak. En 2010, dans « Fair Game », Sean Penn jouait le rôle de Joe Wilson. Dans un éditorial au New York Times, ce diplomate avait nié l’existence d’armes de destruction massive dans ce pays du Moyen-Orient. Son opinion était fondée sur une enquête de sa propre femme, Valerie Plame, une agente de la CIA. Peu après, la véritable identité de l’espionne était révélée, une vengeance du gouvernement américain qui réduisait sa couverture à néant tout en mettant en danger de mort ses contacts à l’étranger.

« Official secrets » nous ramène à la même époque. Mais nous sommes cette fois en Grande-Bretagne, où Tony Blair se débat comme un diable dans l’eau bénite pour appuyer la guerre des États-Unis contre Saddam Hussein. Katharine Gun, employée des renseignements britanniques, est ulcérée par les mensonges de son premier ministre, qui lui aussi évoque des armes de destruction massive qu’on ne trouvera jamais, malgré des années de recherches intensives.

(suite…)

« Il pleuvait des oiseaux » : à voir, à lire ou à relire !

Andrée Lachapelle, Gilbert Sicotte et Remy Gérard dans une scène de « Il pleuvait des oiseaux».

Curieusement, c’est à Paris que j’en ai entendu parler pour la première fois et de Jocelyne Saucier et de son roman « Il pleuvait des oiseaux ». J’étais dans une librairie du XIIe, venu acheter « Les loyautés » de Delphine de Vigan, une de mes écrivaines favorites. La libraire nous a demandé, à Lise et à moi, si nous qui venions du Québec avions lu ce livre d’une compatriote. Elle nous l’a si fortement conseillé qu’on se l’est procuré dès notre retour à Montréal. Tous les deux, nous l’avons adoré. Une grande œuvre, comme on en lit peu souvent !

Je comptais vous parler de cette découverte plus tôt, mais quand j’ai su que le film allait sortir, j’ai décidé d’attendre, histoire de parler de l’un et de l’autre dans un même carnet.

(suite…)

Nuage de Tags