Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Archives de mai, 2015

Changer d’ordinateur

En voyage, Lise pourrait en témoigner, je n’arrêtais pas de me plaindre de mon ordinateur. Je le trouvais trop gros pour le caravaning. Et puis, il était devenu, au fil du temps, bien trop lent. Mais je ne voulais pas en changer avant d’être de retour chez nous, ne serait-ce que parce qu’il était impossible aux États-Unis de trouver un modèle doté d’un clavier français.

Aussitôt revenu toutefois, je me suis empressé d’aller acheter un nouvel ordi. J’avais eu le temps de me documenter à fond sur tous les modèles vantés pour leur mobilité. Après beaucoup de recherches et d’hésitations, j’avais opté pour un Mac Air. Cher, trop cher sans doute, mais joli, léger et super performant.

Quelques jours avant de me rendre au magasin cependant, il m’est venu un doute. Je retourne sur le site des Numériques. On y vante, bien sûr, le Mac Air, mais j’y découvre que le meilleur ordinateur portable serait en ce moment le HP Spectre 360, pour lequel on ne tarit pas d’éloges. Je poursuis mes recherches : les sites américains sont également dithyrambiques.

(suite…)

Les voyages forment la vieillesse

Au lac Morraine, dans les Rocheuses.

Au lac Moraine, dans les Rocheuses.

Il y a quatre ans, au terme de notre premier voyage dans le Sud-Ouest, j’avais écrit un carnet dont je reprendrai ici, si vous le permettez, de larges extraits, car je ne saurais dire mieux.

Si le corps vieillit inexorablement, l’esprit en revanche peut rester jeune. Et une des bonnes façons de le garder alerte, c’est justement de voyager. On dit souvent que les voyages forment la jeunesse. Ils forment aussi la vieillesse, qui s’en prive de moins en moins. Jadis, on disait que partir, c’est mourir un peu. Je dirais plutôt l’inverse, justement.

(suite…)

Revivre à Montréal

Le centre-ville de Montréal vu du toit de notre immeuble.

Le centre-ville de Montréal vu du toit de notre immeuble.

Notre appartement du centre-ville de Montréal fait moins de 1000 pieds carrés. Pourtant, il nous a paru immense après avoir vécu une année et demie dans une autocaravane de 24 pieds. Mais on s’y attendait. En revanche, on avait oublié à quel point il était beau et confortable. Dire que j’ai voulu le vendre avant notre grand départ! Je crois que je l’aurais regretté. Comme presque toujours, c’est Lise qui avait raison. Valait mieux le louer, d’autant plus que les locataires nous l’ont rendu dans un état impeccable. Bref, nous avons retrouvé notre chez-nous avec beaucoup de plaisir.

Il en va de même pour notre quartier, qui a continué à changer à la vitesse grand V, les immeubles ne cessant d’y pousser. Là encore, c’eût été une erreur de déménager. Nous aimons cet endroit qui, en l’espace de quelques années, est passé de quartier à l’abandon à quartier à la mode. Nous sommes à 10 minutes du centre-ville, du Vieux-Montréal, du Quartier chinois et du canal de Lachine, à 20 minutes du mont Royal et à 25 du marché Atwater. À pied bien entendu. C’est ce qu’il nous faut, car nous n’avons pas d’auto et pas l’intention d’en acheter une.

(suite…)

Nuage de Tags