Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Archives de juillet, 2016

À la défense d’Eugenie

eugenie

Lorsqu’Eugenie est arrivée sur le circuit de la WTA après sa victoire à Wimbledon, j’étais encore journaliste. Mais je ne la connaissais pas, n’ayant pas suivi sa carrière chez les juniors. Plusieurs collègues se sont empressés de me mettre au parfum, me racontant à son sujet des histoires d’horreur. Si je résume bien le sentiment général, elle était ce que «Westmount avait de pire à nous offrir».

Heureusement, j’ai pu la rencontrer quelques jours plus tard et me faire ma propre opinion. Première impression : elle est très belle, plus encore que sur les photos ou qu’à la télé. C’est une impression superficielle, direz-vous, mais j’assume ma superficialité. Deuxième impression : elle est intelligente et dit ce qu’elle pense. Bien sûr, on peut être ou ne pas être d’accord avec elle, car elle tient parfois des propos discutables. Mais contrairement à tous ses athlètes qui débitent banalités et clichés, elle est franche et directe. Et contrairement à tous ses sportifs qui répètent inlassablement la même chose, on ne s’ennuie pas avec Eugenie.

(suite…)

Publicités

Nice, la laitue et les crocodiles

Attentat-de-Nice

Il y a une phrase de Boucar Diouf qui circule beaucoup sur l’internet et qui, sans surprise, a réapparu à la faveur du massacre de Nice. «Offrir des accommodements raisonnables à des intégristes en espérant qu’ils s’intègrent, c’est comme nourrir un crocodile avec de la laitue en espérant qu’il devienne végétarien.» C’est une de ces jolies petites phrases de Diouf. On se dit : «Que s’est bien dit !» Mais lorsqu’on les gratte un peu, elles se révèlent au mieux superficielles, au pire démagogiques.

Pour ma part, je dirais plutôt : «Refuser d’offrir des accommodements raisonnables à des intégristes en espérant qu’ils s’intègrent, c’est comme nourrir un crocodile avec de la laitue en espérant qu’il devienne végétarien.» Car la grande naïveté, elle est là. C’est de penser qu’en se montrant ferme quant à nos valeurs laïques, en interdisant le voile, en arrachant le niqab, on va faire reculer l’intégrisme. Bonne chance! En France et en Belgique, où cette recette a été essayée, elle a échoué et les résultats ont été catastrophiques. Marine Le Pen dira sans doute qu’on n’est pas allé assez loin, qu’on s’est montré trop mou. Mais on peut penser que l’intolérance du Front national, loin de stopper la radicalisation, nourrirait la haine et la rancœur.

On a vu d’ailleurs à Nice que la religion n’est pas nécessairement au cœur du problème. Le camionneur fou de la promenade des Anglais n’était pas, selon son entourage, un homme religieux. Il ne fréquentait pas la mosquée et n’avait pas fait le dernier ramadan. On dit maintenant qu’il se serait radicalisé brusquement. Peut-être. Mais ce qui saute aux yeux, c’est qu’il ne se sentait pas français, car il faut détester le pays où l’on vit pour foncer à 80 km/h dans une foule, au volant d’un poids lourd, le jour de la fête nationale.

(suite…)

La victoire d’un monde dépassé

Brexit

Même si je ne suis pas Européen, j’ai été secoué par le Brexit. Ce qui m’a touché, ce n’est pas la baisse soudaine de mes placements ; j’ai fini par m’habituer aux fluctuations bipolaires des marchés financiers. Non, le Brexit m’a heurté parce que 52% de Britanniques n’ont pas compris que nous sommes tous, plus que jamais, reliés. Ce qui me déçoit dans ce résultat, c’est la victoire du repli identitaire.

Pas surprenant que le camp du «leave» ait reçu des félicitations enthousiastes de Marine Le Pen et de Donald Trump, qui rêvent d’ériger des murs et de rétablir des frontières.

(suite…)

Nuage de Tags