Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Archives de février, 2015

Bye, bye, Baja !

Nous avons passé la nuit dans un vignoble appelé M-D Vinos, dans la vallée de La Grilla.

Nous avons passé la nuit dans un vignoble appelé M-D Vinos, dans la vallée de la Grilla.

Nous avions été tentés de quitter la Baja California à quelques reprises, notamment pendant la première semaine, mais finalement nous y serons restés 50 jours.

Après nous être attardés dans la partie sud, nous avons franchi rapidement les 1000 derniers kilomètres. J’en ai eu marre tout d’un coup des routes étroites, des nids-de-poule, du désert interminable, de l’internet qui dit «magnana», de l’électricité qui lâche, de l’eau qui ne coule pas, des salles de bains défraîchies, des campings de deuxième ordre, des épiceries de troisième ordre où l’on ne trouve rien, des contrôles militaires qui se répètent aux 200 kilomètres. Vivement chez l’Oncle Sam!

(suite…)

Publicités

Le caravaning zen

Nous nous sommes offert le luxe de rester quatre jours à Loreto, une petite ville que nous avions adorée en descendant vers le sud.

Nous nous sommes offert le luxe de rester quatre jours à Loreto, une petite ville que nous avions adorée en descendant vers le sud.

Ce que j’aime en caravaning, c’est de ne rien faire. Enfin, pas tout à fait. Cette semaine, par exemple, nous avons traversé la moitié de la Baja California, ce qui n’est quand même pas rien. Mais à notre rythme. Lento! Lento! Nous nous sommes même offert le luxe de rester quatre jours à Loreto, une petite ville que nous avions adorée en descendant vers le sud.

Ce que j’aime bien aussi, ce sont les campings en ville. Pas ceux des grandes cités où, comme à San Francisco, il faut se taper une grosse demi-heure d’autoroute avant de rejoindre le centre. Plutôt ceux des petites villes, où l’on peut laisser La grande bleue au camping et aller se promener au centre à pied.

(suite…)

Adios Los Barriles !

La piscine de l'hôtel Palmas de Cortez donne sur la plage et sur la mer.

La piscine de l’hôtel Palmas de Cortez donne sur la plage et sur la mer.

Nous avons quitté Los Barriles jeudi. Même si ce séjour de deux semaines et demie a été agréable, nous étions heureux de partir. Depuis, le début de ce long voyage, c’est la première fois que nous restons aussi longtemps au même endroit. En fait, nous demeurons rarement plus de quelques jours dans un même camping. À la longue bien sûr, ça fait beaucoup de route et beaucoup de déplacements. On en est fatigués parfois. Mais une fois bien installés, l’envie de repartir nous prend.

Au Martin Verdugo’s, nous étions plutôt l’exception. La plupart des gens s’y installent pour des mois. Mais ce sont des passionnés de planche, comme je l’ai dit la semaine dernière. Ce n’est pas notre cas.

(suite…)

Les habitués de Martin Verdugo’s

??????????Martin Verdugo’s, où nous séjournons pour quelques semaines, est un camping d’habitués. «Nous sommes nouveaux», nous dit Nancy, une Californienne qui s’installe ici avec son mari depuis pourtant huit ans. De fait, beaucoup de caravaniers y viennent chaque hiver depuis 15, 20, voire 25 ans. C’est pourquoi tout le monde se connaît.

Aiment-ils Martin Verdugo’s? La question est inutile. Bien sûr qu’ils aiment. Même qu’ils adorent! Sinon, ils ne reviendraient pas. Les gens se saluent quand ils se croisent, non par politesse, comme dans les autres campings, mais par affection. Si l’on en juge par les rires qui résonnent jusque dans notre Grande bleue, ils éprouvent beaucoup de plaisir à vivre ensemble. «De solides amitiés se sont créées», nous confirme Nancy.

(suite…)

Nuage de Tags