Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Du mont Boron, on découvre le quartier du port, la colline du Château, un bout de la Vieille Ville, les collines environnantes, la baie des Anges et, au large, la Méditerranée.

Lundi, il faisait un temps à mettre un appareil-photo dehors et on nous annonçait 20 beaux degrés. Aussi, avons-nous avons décidé de nous rendre au mont Boron, celui-là même qui se dresse en face de nous, de l’autre côté du port, et dont la beauté nous éblouit depuis notre arrivée à Nice.

Le mont n’est pas très haut, juste un peu moins de 200 mètres. Aussi la montée n’est pas trop rude. Mais la vue y est splendide. En s’élevant, on découvre le quartier du port, la colline du Château, un bout de la Vieille Ville, les collines environnantes, la baie des Anges et, au large, la Méditerranée.

Nous avons repéré, parmi les belles demeures du quartier, un immeuble en pyramide, semblable au Village olympique mais en plus petit, où les résidents disposaient de belles et grandes terrasses. Nous qui avons beaucoup déménagé, on s’est dit : si nous avions une aussi grande terrasse et une aussi belle vue, on ne bougerait plus. Mais c’est sans doute un mirage. À Neuville, nous avions une superbe vue sur le fleuve Saint-Laurent et pourtant nous n’y sommes pas restés. Preuve qu’il faut plus qu’un beau paysage pour être heureux.

N’empêche que ça aide à surmonter les problèmes de notre merveilleux monde et les tribulations de nos existences. À Montréal, nous avons choisi un appartement sur cour, pour la tranquillité. Et c’est bien tranquille, il est vrai. Mais la vue nous manque, de même que la lumière, en particulier les matins d’hiver. C’est sans doute pourquoi nous songeons périodiquement à le quitter, même si l’appartement lui-même nous convient bien. Dans notre petit logement de la rue Foresta, où l’on se pâme tous les jours, plusieurs fois par jour, sur le paysage ambiant, on se dit souvent que le choc du retour risque d’être brutal.

Mais chaque chose en son temps. Revenons au mont Boron, où nous avons dégusté le savoureux casse-croûte, que Lise nous avait préparé amoureusement, en admirant, je n’exagère rien, un des plus beaux paysages que nous n’ayons jamais vus.

Lors de notre premier voyage en France, nous avions séjourné dans une petite commune surplombant Grenoble, juste en face de l’imposant mont Vercors. Trente-neuf ans plus tard, j’ai encore en mémoire des images très nettes du lieu. En face du mont Boron, il n’y a pas un massif aussi impressionnant, mais la vue sur la belle ville de Nice et sur la Grande Bleue compense largement.

Dans la vallée de l’Okanagan, en Colombie-Britannique, nous avons eu également de beaux coups de cœur, du genre à se demander si on ne se ferait pas envoyer le reste de nos valises. Et bien sûr, je garde un souvenir ému des magnifiques canyons du Big Circle aux États-Unis, mais ce sont des lieux sauvages que l’on n’habite pas. Au mont Boron par contre, on s’imagine facilement vivre heureux jusqu’à la fin de ses jours.

Arrivés à son sommet, nous avons découvert, sur sa face est, un beau parc. C’est par là que nous sommes redescendus. Je me doutais bien que, ce faisant, nous allions allonger notre trajet. Mais pas à ce point. Le sentier que nous avons emprunté nous a menés à quelques kilomètres de Nice, presque à Villefranche en fait, de sorte que notre petite balade de quelques kilomètres s’est transformée en une randonnée d’une dizaine de kilomètres. À la fin, nous commencions tous les deux à avoir mal aux pieds. Mais cette petite dépense d’énergie imprévue n’a pas entamé notre enthousiasme.

Pour nous récompenser, nous nous sommes arrêtés chez Per Lei, le meilleur café italien de Nice. En sirotant notre expresso, on s’est dit une fois de plus : « C’est la belle vie ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :