Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Les créateurs du téléphone intelligent, tout comme les cerveaux des réseaux sociaux qui en ont fait leur cheval de Troie, l’ont conçu de façon à ce que ses utilisateurs deviennent accros.

Vous connaissez ma méfiance à l’égard des cellulaires, en particulier ceux qu’on dit intelligents, mais qui nous rendent idiots. S’il faut en croire le Globe and Mail, je n’aurais pas tout à fait tort. « Votre téléphone vous rend stupide, antisocial et malade », tel est le titre d’un long article solidement documenté d’Eric Andrew-Gee.

Avant de conclure à l’exagération, voyez plutôt quelques-uns des effets délétères du téléphone intelligent recensés dans ce reportage. Ce petit bijou que vous tenez précieusement dans votre main, que vous apportez aux toilettes et à côté duquel vous dormez, diminue votre attention, réduit votre intelligence, amenuise votre mémoire, limite les heures consacrées à la famille et met en péril votre équilibre vie professionnelle/vie privée. Pas mal, non ! De plus, il affaiblit votre créativité, mais augmente votre anxiété.

À ce stade, si vous êtes accros à votre téléphone, je vous soupçonne d’avoir déjà décroché. Tant pis ! J’allais justement parler de votre dépendance. Car être accro au cellulaire est une addiction. Elle n’est pas encore reconnue officiellement, mais ça viendra.

L’intelphone ne fait pas que vous suivre partout, il vous connaît. Les histoires qui surgissent sur votre écran ont été choisies par des algorithmes super performants.

Pendant longtemps, j’ai cru qu’il s’agissait d’une drogue douce. Mais j’en suis de moins en moins sûr. Je commence à me dire que la marijuana, qu’on s’apprête à légaliser, c’est, si je puis dire, de la petite bière comparée au cellulaire. Rien de surprenant puisque les créateurs de l’intelphone (1), tout autant que les cerveaux des réseaux sociaux, qui en ont fait leur cheval de Troie, l’ont conçu de façon à ce que ses utilisateurs deviennent accros justement.

Ce n’est pas moi qui le dis, mais des bonzes de la Silicon Valley. Ainsi, Sean Parker, ex-président de Facebook, a récemment admis que le géant des médias sociaux avait été conçu de façon à rendre dépendants les utilisateurs. Comment ? En libérant de la dopamine dans le cerveau, à coups de récompenses (les fameux « j’aime »), d’émoticônes, de notifications et de nouvelles fraîches.

Tristan Harris, qui a quitté Google pour créer l’organisation Time Well Spent, va dans le même sens. L’intelphone ne fait pas que vous suivre partout, dit-il en substance, il vous connaît. Les histoires qui surgissent sur votre écran ont été choisies par des algorithmes pour retenir votre attention. Les géants de l’internet sont devenus des virtuoses de la persuasion et de la manipulation. Ils savent exploiter votre insécurité. « C’est le combat perdu de l’Homo sapiens contre les ordinateurs les plus puissants, propulsés par des milliards de dollars. C’est comme si vous affrontiez un laser spatial armé d’un simple couteau de poche. »

C’est ainsi que deux milliards de personnes en sont arrivées à vivre le téléphone à la main. Beaucoup d’entre eux le consultent quelque 150 fois chaque jour, y consacrant entre trois et cinq heures. À ce rythme, ils y laisseront sept ans de leur existence. Peut-on encore parler de dépendance anodine ?

(1) Comme la plupart des Québécois, je n’aime pas smartphone, terme qui s’intègre mal au français. Mais je ne raffole pas non plus de téléphone intelligent, une traduction qui, en plus d’être longue, me semble trop littérale. C’est pourquoi j’emploie à l’occasion intelphone, un mot lancé dans La Presse jadis, si ma mémoire est bonne.

Publicités

Commentaires sur: "Le téléphone intelligent fait de nous des idiots !" (1)

  1. Jean-Guy Roy a dit:

    J’emploierai dorénavant l’expression « intelphone ». Ton texte m’a plu beaucoup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :