Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Christine Angot et Sandrine Rousseau dans «On n’est pas couché».

J’ai déjà dit à quelques reprises toute l’affection que j’ai pour On n’est pas couché, émission que je préfère de beaucoup à notre Tout le monde en parle. Mais peut-être devrais-je commencer à parler de cet attachement au passé tant la nouvelle année me déçoit jusqu’ici.

La raison tient beaucoup à l’arrivée de Christine Angot en remplacement de Vanessa Burggraf. Vanessa, c’était déjà un étage au-dessous de Léa Salamé, qui, pendant deux ans, avait permis à ONPC d’atteindre des sommets. Mais avec Angot, là vraiment, on est descendu au sous-sol. Passons vite sur le fait qu’elle est aussi chaleureuse qu’un congélateur pour s’en tenir à ses commentaires. Longs, pour ne pas dire interminables, imprécis, flous, souvent confus. On se demande où elle veut en venir. Bref, avec elle, on s’ennuie.

Ce serait un moindre mal si Yann Moix, l’autre chroniqueur de l’émission, était excellent. Mais l’écrivain était déjà depuis deux ans l’élément faible du tandem. Lui aussi est mauvais intervieweur, ses propos sont souvent obscurs et ses jugements sont aussi blessants que discutables. Il est vrai qu’il peut être drôle, voire lumineux à l’occasion. Le plus souvent toutefois, il est pénible.

Lors de la dernière émission diffusée au Québec (avec une semaine de décalage comme si nous étions situés loin, loin, loin dans la galaxie), on a pu se demander qui d’Angot ou de Moix était le pire. Mais avant de déterminer le gagnant, voici quelques faits.

Nolween Leroy sur le plateau de «Salut les Terriens !».

Parmi les invités figurait Sandrine Rousseau, l’une des trois femmes politiques ayant porté plainte contre le député écologiste Denis Baupin pour agression et harcèlement sexuels. Elle vient de publier un livre courageux, Parler, où elle explique qu’en France les auteurs de ce type d’agressions ont 99 % de chances de s’en tirer « pendant que des femmes sont traumatisées à vie ».

Moix s’est d’abord lancé dans des comparaisons absconses entre la parole et le discours, s’interrogeant sur la forme du témoignage, regrettant qu’il n’y ait pas assez de détails, réfléchissant en prétendant « prendre de la hauteur » sur les différents « types de paroles ». Son insensibilité a blessé Sandrine Rousseau, au bord des larmes. Mais elle n’avait encore rien vu, car Angot s’est ensuite montrée odieuse en se lançant dans une diatribe violente, dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle était nébuleuse, avant de péter les plombs et de quitter brusquement le plateau en lançant ses notes (ce qui a été coupé au montage).

L’animateur Laurent Ruquier, d’habitude habile et prompt à corriger les excès de ses chroniqueurs, est resté cette fois presque coi, se contentant de relancer mollement le débat. Tout cela était pitoyable et m’a laissé un goût amer. Heureusement, Sandrine Rousseau, toute bouleversée qu’elle fut, est restée digne tout du long. Chapeau !

Mais ce n’était pas le seul mauvais moment de la télé française ces derniers temps. Ainsi, le même jour que cette édition de ONPC, Laurent Baffie, le complice de Thierry Ardisson dans Salut les Terriens !, a soulevé la jupe de Nolween Leroy pour mieux montrer les cuisses de la chanteuse aux téléspectateurs. Apparemment, c’était juste une petite blague. On m’excusera de n’avoir pas ri trop fort.

Autre exemple du machisme ordinaire de cette émission : samedi dernier, on y recevait Anne Nivat, présentée comme la femme de l’animateur de télé Jean-Jacques Bourdin. Elle s’en est offusquée, ce qui a provoqué moult rires gras sur le plateau. Pourtant, on peut comprendre l’irritation de cette femme d’exception, qui a parcouru l’Afghanistan, la Russie et la Tchétchénie dans des conditions difficiles, car elle est grand reporter et reporter de guerre. Elle est également l’auteure d’un livre, Dans quelle France on vit, qu’elle était venue présenter.

Dans quelle France vit-on en effet ?

Anne Nivat a été présentée comme la femme de l’animateur de télé Jean-Jacques Bourdin à «Salut les Terriens !».

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :