Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Roger Federer a gagné sa demi-finale contre Nick Kyrgios au terme de trois jeux décisifs fous, fous, fous, qu’il aurait tous pu perdre.

Lorsque Roger Federer a gagné l’Open d’Australie, j’étais plus heureux qu’impressionné. C’est sans doute parce que le Maestro a fini par rendre presque banals les exploits les plus extraordinaires. Mais le doublé Indian Wells-Miami me renverse, m’ébahit, me stupéfait, m’abasourdit, me souffle, m’époustoufle, me coupe le souffle. D’autant qu’il vient d’être réussi à 35 ans.

Revenons d’abord à Indian Wells. Rodgeur y a brillé comme à sa grande époque en survolant les courts. Il a tellement bien joué qu’il a mal fait paraître Rafael Nadal, un rival qui l’avait pourtant battu 23 fois déjà. En finale, Stan Wawrinka, le malheureux perdant, a avoué que son compatriote avait toutes les solutions.

J’ai applaudi bien fort ce nouveau fait d’armes, tout en me disant que Federer n’allait probablement pas faire de vieux os à Miami. Mais j’avais tout faux, puisque c’est lui qui a encore levé le trophée du champion au terme du second des deux grands Masters américains.

Cette fois-ci toutefois, ce fut loin d’être une balade. Le quart de finale contre Tomas Berdych a été terrible. Federer s’est demandé comment il avait fait pour en sortir vainqueur. La demi-finale contre Nick Kyrgios a été plus dure encore. Une demie gagnée au terme de trois jeux décisifs fous, fous, fous, qu’il aurait tous pu perdre. Et enfin une finale contre son grand rival, visiblement en grande forme après un parcours plutôt facile. Le score n’indique pas vraiment quel combat ce fut. Le Suisse a lui-même reconnu que cette confrontation avait été « très accrochée ». Le Majorquin a joué nettement mieux que dans le désert californien, en tapant plus fort au service et en revers. Il s’est aussi porté davantage à l’attaque. Mais comme l’a dit si bien Wawrinka, Federer a réponse à tout en ce moment. À Indian Wells, il avait dominé Rafa grâce à son revers. À Miami, il l’a assommé à coups de coups droits.

Je crois que Federer a pris une sage décision en faisant la pause jusqu’à Roland-Garros. Il n’a rien à prouver sur la terre battue, une surface dure tant pour son jeu que pour son corps.

Un mot en terminant sur Kyrgios. Il m’a lui aussi beaucoup impressionné dans ce grand Masters. Ce jeune homme un peu fou a un talent fou. Encore quelques séances chez le psy et on pourrait le retrouver bientôt dans le Top 10, voire dans le Top 5. Alexander Zverev, 19 ans seulement, a également un immense potentiel. J’aime bien aussi les fulgurances de Dominic Thiem. Mais je me demande s’il ne sera pas plutôt de la trempe des Tsonga, Monfils, Gasquet, Raonic, Nishikori, Cilic, Dimitrov ou Goffin, d’excellents joueurs qui ne seront sans doute jamais de grands champions.

Publicités

Commentaires sur: "Federer : l’incroyable doublé Indian Wells – Miami" (7)

  1. Patrick de Montmollin a dit:

    Bonjour.
    Excellent, comme toujours !
    S’il ne craque pas et ne joue effectivement que Roland Garros sur terre battue, je me met gentiment à rêver au Grand Chelem calendaire…
    En effet, s’il passe ces 2 mois en préparation pure (repos, physique et technique) comme il l’a fait avant l’Open d’Australie, il arrivera super frais, comme en Australie, mais avec le début de saison (dont les 3 victoires consécutives sur Rafael Nadal dont 2 en finale).
    Rafael Nadal aura beaucoup joué, Novak Djokovic aussi et Andy Murray, on ne sait pas.
    Allez, en bon Suisse, j’aimerais maintenant que Stanislas Wawrinka gagne les 3 Masters 1000 sur terre battue 😂

  2. Reabirth a dit:

    Federer rentre dans la conversation des plus grands sportifs de l’histoire, ce qu’il réalise à bientôt 36 ans, est proprement hallucinant.

  3. Je l’avais dit… Federer vous fait sortir de votre retraite tennistique pour notre plus grand bonheur… Encore un de ses exploits…

  4. Hugo Messier a dit:

    Merci pour ce carnet Paul. Toujours un plaisir de vous lire!

  5. Votre blog de tennis me manquait tellement. je ne savais pas que vous aviez ces carnets.
    bien contente de vous retrouver

    j’aime beaucoup vous lire
    merci

    • C’est gentil. Si vous êtes sur Facebook, vous pouvez aussi me lire à l’occasion sur la page Les as du tennis. Les participants sont très intéressants.

      • Patrick de Montmollin a dit:

        Bonjour,
        Moi aussi, votre blog est de Tennis me manque, je n’en ratais jamais une miette.
        Je ne manquerai pas de consulter votre page FB.
        Bon, alors, Roger semble bien parti pour un 8ème Wimbledon….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :