Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Je ne connais pas beaucoup Cœur de pirate comme auteure et je la connaissais peu comme interprète avant de découvrir récemment les 12 magnifiques chansons qu’elle a enregistrées pour la série Trauma. J’avais déjà entendu, il est vrai, sa belle interprétation de Mistral gagnant de Renaud. Je l’avais aussi vue chanter de très jolis duos avec Mark Lavoine (Le paradis blanc) et Nicola Sirkis (J’ai demandé à la lune). Son Trauma m’a complètement envoûté.

Il faut dire que j’ai un faible pour Cœur de pirate. Cette Béatrice-là, je la suivrais sans hésiter dans l’enfer de Dante. J’aime tout d’elle, même ses tatouages ; c’est vous dire. Ce n’est pas très original, je le sais. Notre Montréalaise a déjà une armée d’admirateurs, qui la trouve absolument « sublime ». Mais mon emballement pour Trauma ne tient pas aux grands yeux de la petite blonde. Dès la première écoute, j’ai adoré le disque. Je l’ai ensuite écouté très attentivement en suivant les paroles. Puis, j’ai comparé quelques-unes de ses interprétations avec celles des auteurs des chansons. C’est là que tout son talent éclate.

Prenez Lucille. Le texte est bien, mais l’interprétation et la musique de Kenny Rogers sont plutôt banales. Cœur de pirate en a tiré une chanson très personnelle, transformant ce country sans grande originalité en un petit chef-d’œuvre qui vous arrache une larme ou deux. Même la comparaison avec la grande Amy Winehouse ou avec les célébrissimes Rolling Stones n’est pas du tout à son désavantage. Béatrice donne de You Know I’m no Good une version déchirante et de Dead Flowers une version intimiste, sans la grosse caisse qui enterre tout. Notre pirate vole les chansons des autres, mais sans rien saccager.

Béatrice Martin n’a pourtant pas une grande voix. Elle ne pourrait assurément pas se lancer dans les vocalises de la Reine de la Nuit dans La flûte enchantée, que je viens de réentendre. Mais cette musicienne sait tirer pleinement profit de sa jolie petite voix. Là où je la préfère, c’est seule au piano. Ce n’est pas que ses orchestrations ne soient pas belles. Mais la rencontre de sa voix si singulière et des accords minimalistes qu’elle tire du clavier me propulse au septième ciel. C’est mieux que l’enfer, après tout !

TRAUMA (Chansons de la série télé), Cœur de Pirate, 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :