Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Lise et moi en arrivant à Yosemite.

Lise et moi en arrivant à Yosemite.

Ainsi donc, Yves Boisvert n’ira pas passer ses vacances aux États-Unis cette année et Patrick Lagacé se demande s’il ne fera pas la même chose. Pour ma part, je n’ai pas attendu l’opinion de ces deux chroniqueurs vedettes. Dès l’élection du milliardaire aux cheveux jaunes et à la moue légendaire, ma campagne et moi avions décidé de bouder la grande Trumperie. Pas question de mettre les pieds dans un pays qui venait d’élire, presque à 50 %, un « narcissique malveillant », comme le décrivent de nombreux psychiatres, un homme dangereux qui va accroître les inégalités déjà criantes, faire monter les préjugés, les divisions et la haine, relancer la course aux armements et faire reculer la cause écologique d’un siècle.

Heureusement pour nous, nos grands voyages aux États-Unis étaient déjà faits. À la fin de 2013, nous avions quitté Montréal pour 18 mois, passés en majeure partie chez l’Oncle Sam, 18 mois au cours desquels nous avons eu le bonheur de visiter les canyons de l’Arizona et de l’Utah, la Vallée de la Mort, Yosemite et le parc des Séquoias, entre autres merveilles. Comme le souligne Lagacé, c’est un bien beau pays.

Puis après quelques mois dans la métropole, nous avions repris la route du Sud pour l’hiver 2015-2016. C’est là que nous avons senti la montée du trumpisme. Il y avait déjà dans l’air un je-ne-sais-quoi d’irrespirable. Nous patienterons jusqu’à ce que l’atmosphère redevienne vivable, dussions-nous attendre plusieurs années.

Publicités

Commentaires sur: "Nous n’irons pas voir Trump" (2)

  1. Paul,
    Il y a tellement de beaux endroits à visiter sur la planète. Il ne faut pas s’en priver. Pour ceux qui fuient les rigueurs de l’hiver, les ÉU restent un havre accessible.

    Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la majorité des américains n’ont pas voté pour ce personnage. Il est intéressant de voir la résistance à son administration s’organiser, incluant même certains républicains. Nous vivons une époque intéressante.

  2. Ce n’était évidemment pas une critique à l’égard de ceux qui voyagent aux Etats-Unis. Amitiés!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :