Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

On diffuse depuis quelques jours sur Facebook un reportage de France 2 où l’on voit que les femmes ont été pour ainsi dire bannies de l’espace public dans certains quartiers. J’ai vu ce téléreportage très intéressant et très bien fait. Il montre les dangers du communautarisme (1), qu’il ne faut pas confondre avec le multiculturalisme à la canadienne ou l’interculturalisme à la québécoise. Il faut le voir, mais il faut le voir pour ce qu’il est : un portrait des quartiers de banlieue des grandes villes françaises.

Ce que j’aime moins, dans le zèle où il est diffusé au Québec, c’est qu’on laisse croire que ce danger nous guette. « Quand la loi islamique s’installe dans nos quartiers, ai-je lu, le droit des femmes recule. » Là, on est à plein dans l’ère de la post-vérité, où les perceptions sont plus importantes que la réalité. Un sondage montrait précisément ce matin que les Canadiens exagèrent largement la population musulmane au pays. Ils croient que les musulmans seront 27 % en 2020 alors qu’ils seront 2,8 %, soit dix fois moins. 

La situation française est en effet complètement différente de la nôtre. On trouve en France cinq à six millions de musulmans. Ils ont été parqués dans des cités qu’on dit sensibles, où les Frères musulmans font la loi. C’est malheureux et troublant, bien sûr. Ça illustre l’échec de l’intégration à la française. Ca illustre aussi ce qu’il ne faut ni faire ni accepter. Mais il faut se rappeler que de tels quartiers n’existent ni dans l’ensemble du Canada ni au Québec, où la population musulmane est nettement moins nombreuse et nettement mieux intégrée.

(1) Le Toupictionnaire (1) donne du communautarisme la définition suivante : « Employé dans un sens plutôt péjoratif, le terme communautarisme désigne une forme d’ethnocentrisme ou de sociocentrisme qui donne à la communauté (ethnique, religieuse, culturelle, sociale, politique, mystique, sportive…) une valeur plus importante qu’à l’individu, avec une tendance au repli sur soi. Ce repli « identitaire », « culturel » ou « communautaire » s’accompagne d’une prétention à contrôler les opinions et les comportements des membres de la communauté contraints à une obligation d’appartenance.»

 

Publicités

Commentaires sur: "Reportage choc sur les musulmanes" (1)

  1. J’aimerais bien croire que l’Islam ne peut pas évoluer dans notre pays de la même manière qu’ailleurs. La raison en serait dans notre adoption du multiculturalisme/interculturalisme? En France, ce serait leur modèle d’intégration qui serait fautif? Je voudrais être rassuré, mais je n’ai pas encore trouvé un rationnel me permettant d’y croire. J’ai plutôt l’impression que les pouvoirs religieux, peu importe lesquels, s’imposent d’emblée là où ils ne sont pas bloqués.

    Laissons faire et nous verrons bien ce que ça donnera dans une génération ou deux… Enfin, peut-être pas nous, mais nos petits-enfants verrons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :