Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Lise dans l'amphithéâtre de Bryce.

Lise dans l’amphithéâtre de Bryce.

J’ai demandé à une Montréalaise rencontrée sur un camping si elle avait une préférence entre Zion, Bryce et Arches, qu’elle venait de visiter. «Ils sont tous beaux», a-t-elle simplement répondu. C’est une bonne réponse tant tous ces lieux sont exceptionnels. Mais pour ma part, de tous les canyons visités jusqu’ici, je dois avouer une petite préférence pour Bryce, une des grandes merveilles de la nature!

Comme tous les canyons du plateau du Colorado, Bryce est constitué de rochers rougeâtres. Mais les rochers de Bryce, appelés hoodoos, ont une forme conique qui leur confère un charme très distinctif.De plus, le rouge y côtoie l’orange et le blanc, ce qui ajoute à la beauté du site.

??????????On peut découvrir Bryce en empruntant le grand sentier qui le longe. Mais nous avons préféré y descendre par le sentier Navajo. Le premier jour, nous avons tourné à gauche pour parcourir la boucle qui mène à Sunset Point. Le deuxième, nous avons viré à droite vers la boucle Peekaboo.

À mon avis, le premier sentier nous amène vers les plus beaux points de vue. Mais côté randonnée, le second est plus intéressant, avec ses montées et ses descentes. Le premier est facile; le second, plus exigeant. Je dois d’ailleurs avouer avoir pompé l’huile dans la dernière montée, et même avoir pesté un peu. Mais les deux valent la peine si vous en avez le temps.

Les quelques amis qui connaissaient les canyons du Big Circle nous avaient dit que le mois d’avril risquait d’être un peu froid. Jusqu’à Bryce, ce fut tout faux. À Zion et à St. George en particulier, nous avons joui d’un temps estival, le mercure frôlant les 30 degrés. Lise s’est même plainte de la chaleur dans les sentiers.

En revanche, à Bryce, qui tutoie les 2700 mètres, la température a plongé, notamment le deuxième jour, où il a fallu ressortir les manteaux d’hiver. Lors de la tournée des belvédères, un vent glacial se jetait sur nous dès la sortie de l’autocaravane. Tout un comité d’accueil! Mais heureusement, la température devenait plus confortable dès qu’on descendait dans le canyon.

Deux accrochages

La grande bleue vient de subir son deuxième accrochage. Du premier, survenu le mois dernier, je suis responsable. Nous étions dans une station-service, où les pompes étaient bien rapprochées. Impatient et convaincu d’avoir l’espace nécessaire, j’ai voulu doubler une auto dont la conductrice était trop lente à mon goût. C’était présomptueux. Rien de grave, mais quelques rayures sont apparues tant sur notre belle autocaravane que sur le véhicule qui lui barrait le chemin.

Pour le second incident, nous n’étions même pas dans La grande bleue. Nous revenions d’une belle balade dans Bryce Canyon lorsque nous avons vu une autocaravane reculer sur la nôtre. Encore là, rien de tragique, mais quelques nouvelles cicatrices pour notre véhicule.

Sur le coup, j’étais furax tant la manœuvre était maladroite. Mais je me suis souvenu que, le mois précédent, je n’avais guère été plus brillant. Et la conductrice était si contrite que je ne pouvais pas l’engueuler. J’ai donc pris ses coordonnées et contacté notre assureur. Ainsi va la vie, parfois, dans le merveilleux monde des caravaniers.

Le carnet du caravanier

Malgré tout le mal que je vous avais dit de UPS, nous avons de nouveau fait venir un colis par cette société. Il faut dire que les solutions de rechange ne sont pas légion. Et il faut ajouter, par souci d’honnêteté, que tout s’est bien passé cette fois. Le truc, appris à la dure à Las Vegas, c’est de prévenir la boutique UPS concernée qu’on va recevoir une livraison.

Le détour par St. Georges pour récupérer le colis nous a permis de découvrir le parc Snow Canyon. Les emplacements du camping sont trop étroits, du moins ceux avec services. Mais le parc lui-même est splendide et on y trouve d’agréables sentiers de randonnée. Bref, une belle découverte!

??????????Mon chapeau de cowboy

Il y a quelque temps, j’ai fait l’achat d’un chapeau de cowboy. J’en avais marre du chapeau de randonnée que je portais depuis quelques années. Je trouvais qu’il me donnait un air un peu benêt. Vous trouverez peut-être que je n’ai pas l’air plus intelligent avec un galurin à la Lucky Luke. Lise estime pour sa part que la courbe sur les côtés allonge des oreilles déjà longues.

Les premiers modèles que j’ai essayés dans une boutique navajo me semblaient un peu chers, même si je trouvais amusant que les Indiens fassent de l’argent avec les couvre-chefs de leurs anciens ennemis. Une semaine plus tard, j’ai déniché, dans une boutique de Zion, un chapeau presque identique mais deux fois moins coûteux. Je me suis laissé tenter.

De retour au camping, je me suis aperçu que mon authentique chapeau de cowboy avait été fabriqué au… Pakistan. Mondialisation oblige, la chose ne m’a pas surpris. Mais j’aurais peut-être dû m’en inquiéter. Après quelques jours d’usage seulement, le cuir m’est apparu plutôt fragile. J’ai aussi remarqué que la teinture était médiocre et que la sueur filtrait facilement à travers le matériau, laissant des marques peu esthétiques.

Qui plus est, depuis quelques jours, la tête me démange furieusement. Peut-être est-ce l’eau du coin ou le shampoing. Mais je soupçonne mon maudit chapeau de… touriste.

Lise vous fait ses amitiés. À samedi prochain.

Paul

Publicités

Commentaires sur: "Bryce Canyon, la merveille !" (2)

  1. Bonjour à vous deux,

    Merci de prendre le temps de nous envoyer ces vues de canyons de toute beauté. Difficile de trouver les mots pour qualifier ces merveilles de la nature . Et les couleurs. Ça me donne le goût de recommencer à peindre. Avec mes doigts qui s’en viennent tout croches j’aurais bien de la misère. À moins de peindre avec la bouche comme le font les handicapés. Je sens que je serais bien malhabile.

    Au risque de me répéter, je suis tellement contente pour vous deux d’avoir la santé pour vivre et voir cette nature grandiose.

    Votre histoire de chapeau m’a fait rigoler. Je n’ai jamais remarqué que vous aviez des grandes oreilles. Si votre Lise le dit ce doit être vrai 😉

    Portez-vous bien et gâtez nous avec tous les beaux endroits que vous visitez.
    `
    Amicalement,

    Madeleine

  2. Oussama Muse a dit:

    Oui, en effet, je me souviens que Bryce fut notre plus beau canyon parmi la dizaine de canyons que nous avions visité en octobre et novembre 1988, mais je me souviens aussi des merveilles du lac Powell, surtout lors de sa visite en bateau !

    http://oussamamuse.com/2011/02/22/wonderful-lake-powell/

    http://oussamamuse.com/2011/02/21/bryce-canyon-novembre-1988/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :