Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Bye, bye Florida !

??????????

Nous avons quitté la Floride mercredi, après un séjour de sept semaines. Pourtant, nous ne devions même pas nous y arrêter. C’est une vague de froid sur le Texas qui nous avait poussés à modifier notre itinéraire.

Jusqu’au début de janvier, nous avons joui d’un temps exceptionnel au pays des Snowbirds. Même dans le nord-ouest de l’État, il faisait beau et chaud. Après, le beau temps nous a lâchement abandonnés. Au cours des trois dernières semaines, les nuits ont presque toujours été fraîches, voire carrément froides. Les jours n’étaient guère mieux. Et qui plus est, le temps a souvent été pluvieux et venteux.

Le plus drôle, c’est que nous nous dirigeons actuellement vers le Texas dans les mêmes conditions que nous avions voulu éviter en novembre. Jeudi soir, nous nous sommes couchés inquiets, tout comme nos voisins Lise et Daniel, qui étaient venus nous rejoindre à Breaux Bridge, en Louisiane. Le matin même, nous avions discuté avec eux de la possibilité de mettre le cap plein sud. Mais le temps nous manquait pour rouler jusqu’à ce qu’il fasse chaud. À Galveston, où nous aurions pu nous rendre, le froid nous aurait attendus, de même qu’une pluie qui menaçait d’être verglaçante.

Nous avons donc décidé d’attendre sagement un petit réchauffement, qui devait arriver aujourd’hui. Après le souper, nous avons coupé l’alimentation en eau et rangé les boyaux, en espérant que nos belles autocaravanes ne seraient pas trop malmenées par le gel. La crainte, c’est toujours qu’un tuyau éclate. Daniel a même poussé le zèle jusqu’à vider son réserver d’eau chaude.

Le lendemain matin, nous avons constaté avec soulagement que les tuyaux avaient résisté à cette nuit de froid. Mais il y avait de la glace dans les pare-brise et une petite couche de neige sur le sol. Et dire que nous étions restés à Breaux Bridge en pensant éviter la pluie!

J’espère maintenant que Lise et Daniel, qui nous avaient lancé une bouée quand j’ai écrit que nous avions la poisse, ne le regrettent pas trop.

Bien sûr, je sais que le récit de nos mésaventures ne fera pas pleurer dans les chaumières québécoises, où le mercure flirte la nuit avec les -25 C. Reste que nos chics motorisés ne sont pas vraiment conçus pour les froids que nous connaissons depuis quelques semaines. Comme les caravaniers qui les habitent, ils aiment la chaleur et le soleil. Autrement, les premiers deviennent irritables et les seconds, inconfortables.

L’an prochain, soyez assurés que nous ne serons pas dans le nord de la Floride, ni même dans le centre, à cette période-ci de l’année. Nous ne séjournerons pas davantage en Alabama, en Louisiane ou même au Texas. Nous irons probablement nous faire dorer au soleil de Yuma, la ville où il ne pleut pas et où le thermomètre bondit joyeusement chaque jour jusqu’à 25 degrés C.

Mais trêve de lamentations! Malgré les dernières semaines, nous ne regrettons nullement d’avoir changé de cap en novembre. En plus de connaître des gens formidables, nous avons aimé la Floride. Bien sûr, nous ne l’avons pas visitée au complet, tant s’en faut. Nous ne sommes pas allés en particulier dans le Sud-Est, là où séjournent habituellement les Snowbirds, souvent pour de longues périodes. De toute évidence, nous ne sommes pas mûrs pour rester au même endroit quelques mois. Ce que nous aimons dans le caravaning, c’est le nomadisme.

De la Floride, nous avons aimé le climat (quand il fait beau, bien sûr), les superbes plages et la végétation abondante. Voir plein d’hibiscus et de lauriers, en plein cœur de l’hiver, c’est une bien belle sensation. Se baigner le jour de son anniversaire, au lieu de s’emmitoufler, c’est aussi un ravissement.

Nous avons adoré les «State Parks» et les «County Park», nombreux, peu chers et bien aménagés.

Nous avons enfin apprécié les routes, nombreuses et généralement impeccables, sur lesquelles on peut rouler sans avoir l’impression que la vaisselle va sortir des armoires.

En nous dirigeant vers Lafayette, mercredi, nous nous sommes fait brasser, comme il ne nous était pas arrivé depuis deux mois. Bref, le froid et les mauvaises routes, ça nous rappelle trop le Québec. Vivement le sud du Texas!

Lise vous fait ses amitiés. Je vous embrasse.

Paul

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :