Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Pépins et autres pépins

Malgré les soucis mécaniques, nous avons adoré notre séjour dans la région de Magog.

Malgré les soucis mécaniques, nous avons adoré notre séjour dans la région de Magog.

Je commençais à me dire que nos ennuis mécaniques étaient derrière nous et que tout était en train de s’arranger. Mais soudain, l’alarme du gaz s’est déclenchée. On s’empresse d’aller fermer l’entrée du propane et on aère, comme le stipule le mode d’emploi. L’alarme s’arrête, mais on reste inquiets. La nuit vient de tomber, il pleut, il vente et il fait froid. Dans ce décor à la Hitchcock, on se demande s’il est bien prudent de passer la nuit là. Mais on ne se pose pas la question très longtemps, car l’alarme se déchaîne de nouveau. Cette fois, pas d’hésitation, on déguerpit.

Sous la pluie et dans le vent, on se rend à la caravane des proprios du camping. Un peu gênés, à cause de l’heure, on frappe. Natacha, la patronne, vient nous répondre en pyjama. On lui demande s’il est possible de faire venir un taxi pour se rendre à l’hôtel. «Attendez», nous dit-elle. Deux minutes plus tard, elle revient avec son mari Ricardo pour nous conduire au Cheribourg. Ces gens-là sont adorables. On les embrasserait.

Le lendemain matin, on appelle de nouveau Stéphane. Son personnel est débordé. Il nous fixe un rendez-vous pour huit heures, le jour suivant. Que faire entre-temps? Je pense à un ami de Sherbrooke, qui nous a justement invités chez lui. Je lui passe un coup de fil. «Jean-Paul, est-il possible de devancer ton invitation? Nous sommes dans le pétrin.» «Bien sûr!» Jean-Paul aussi est adorable. Lui et sa femme Louise nous recevront comme des princes. Nous avons beaucoup de chance dans notre malheur.

Entre-temps, Stéphane a pu faire examiner La grande bleue. Au téléphone, il me fait part de la bonne et de la mauvaise nouvelle. Il n’a détecté aucune fuite, mais il ne peut expliquer ce qui s’est passé. Me voilà rassuré, à moitié.

En allant chercher l’autocaravane, Stéphane nous signale que le couvercle du circuit d’eau chaude a disparu. Lise est dans tous ses états. C’est elle qui l’a mal fixé. Il s’est sans doute envolé quand nous roulions. Bien sûr, il est possible d’en faire venir un autre, mais il sera blanc et non pas bleu. Du coup, ma compagne est déprimée.

Les jours suivants, l’odeur d’œufs pourris perdure dans l’autocaravane. Un voisin électricien nous dit qu’une mésaventure semblable lui est déjà arrivée et que c’est la batterie d’appoint qui était en cause, non le gaz. On revoit Stéphane, qui confirme le diagnostic. La batterie sera changée en même temps que sera fixé le nouveau couvercle de l’eau chaude. Nous en profiterons aussi pour faire effectuer l’hivernisation du véhicule puisque le grand départ n’aura lieu que dans un mois.

Vous vous dites peut-être que cette série noire nous a dégoûtés du caravaning ou tout au moins qu’elle a freiné notre enthousiasme. Pourtant, il n’en est rien. Nous venons de passer un très beau mois au Magog-Orford. Un mois au cours duquel nous avons rapidement retrouvé le plaisir, voire le bonheur, de vivre dans une autocaravane et au grand air.

Nous avons aussi été très stimulés par notre rencontre avec un couple qui, depuis six ans déjà, vit en caravaning. À la retraite, ils ont tout vendu pour aller vivre sur les routes du Québec et des États-Unis. Ils aiment tellement cette vie qu’ils redoutent déjà le moment où l’âge ou la maladie les obligera à y mettre fin.

Je ne sais pas si notre vie sur les routes durera aussi longtemps. Pour le moment, l’appartement est loué jusqu’en mai 2015. Après, on verra. Mais on a bien hâte que commence pour de bon cette grande aventure.

Lise vous fait ses amitiés. Je vous embrasse. À bientôt.

Paul

Publicités

Commentaires sur: "Pépins et autres pépins" (2)

  1. Bonne chance Mr Roux! Mes tres bons amis nous a annonces qu’ils entameront bientot le caravaning aussi. Ils ont tout vendu… Vous vous allez peut-etre se rencontrer sur la route… Continuez a nous garder au courant de vos peripeties…

  2. Céline *Pierre a dit:

    N’est-t-elle pas commencée déjà votre aventure?… Il me semble que même ici au Québec il s’est passé déjà assez de pépins pour vous considérer dans une folle aventure.En camping oui mais avec la grande bleue alors c’est une belle phase préparatoire au grand départ avec votre caravane. En tous les cas s’il vous arrive d’autres pépins pensez comme vous êtes chanceux dans vos malchances, toujours une main secourable à votre portée.
    Salutations à vous deux XYX Céline et Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :