Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Lise au parc Georges Brassens.

Lise au parc Georges Brassens.

Après trois jours à Paris, on commence à trouver notre rythme. Il a d’abord fallu s’habituer à l’appartement. On savait qu’il serait petit, mais pas à ce point. Pour la chambre et la salle d’eau, ça peut aller. Mais le séjour est petit en titi. On avait envisagé d’y recevoir des amis. Mais c’est vraiment trop juste. La table est minuscule, la plaque de cuisson est toute petite et il n’y a pas de four, si l’on excepte le four à micro-ondes, qui nous sert d’armoire supplémentaire. Nous aurons donc un bon prétexte pour ne pas inviter Jean-Michel et Françoise (mais non, c’est une blague, on aurait adoré).

Cet appartement, on l’avait choisi sur cour pour la tranquillité. Et de fait, c’est calme; on ne va pas s’en plaindre. Mais c’est laid. Il est d’ailleurs situé dans une rue elle-même plutôt moche. Je crois bien que c’est la rue la plus hideuse du 12e arrondissement.

???????????????????????????????Pour le quartier heureusement, ça va. Dès que nous sommes sortis de la rue du Charolais, que j’ai rebaptisé rue du Charognard, c’est même plutôt joli. Nous sommes à deux pas du Viaduc des arts et de la Promenade plantée. Ce bel espace vert, aménagé sur une ancienne voie ferrée, remplace pour nous la promenade des Anglais. C’est là que nous allons faire notre marche rapide presque tous les jours.

Le 12e arrondissement, comme nous le souhaitions, n’est pas un quartier touristique. Ici, pas de bus bondés de Chinois ou d’Indiens venus du bout du monde pour voir la tour Eiffel ou le Louvre. Que des autochtones typiquement parisiens, qui fréquentent les boutiques ou les bistros du coin. Ça donne un voisinage plutôt sympa et tranquille. Il suffit de se rendre à la place de la Bastille, à moins de deux kilomètres, pour voir la différence.

Scènes de la vie parisienne

Puisqu’il est question de la faune typiquement parisienne, soulignons qu’il reste quelques spécimens ronchonneurs, comme il y en avait des tas lors de mon premier séjour en 1969. J’en ai croisé un il y a deux jours au supermarché. Lise demande à un commis s’il travaillait là.

– Apparemment, répond-il.
– Où peut-on trouver les pois chiches ?
– (Ton exaspéré.) Mais avec les conserves, Madame !
– Mais où sont les conserves?
– Dans une allée à l’entrée.

???????????????????????????????C’est tout ce qu’on a pu en tirer; il avait déjà disparu. Bon, avant de sauter aux conclusions, sachez que le boucher, juste avant, avait été charmant. Les propriétaires de l’appartement que nous avons loué sont adorables. En fait, la plupart des gens sont gentils. Du moins quand ils ne sont pas au volant, où leur comportement nous rappelle l’Italie du Sud. Ici aussi, il faut se méfier des passages piétons, que la plupart des conducteurs ne respectent pas.

Nous redoublons d’ailleurs de prudence depuis que nous avons été témoins d’un accident dimanche matin. Un chauffard, distrait ou trop pressé, a coupé le chemin d’une moto. Un couple a été projeté dans la rue. La jeune femme s’est mise à hurler. Quand je me suis approché, j’ai vu qu’elle était enceinte. Sans doute craignait-elle d’avoir perdu son bébé. Elle se tenait le ventre pendant que son compagnon la serrait dans ses bras. C’était d’une tristesse…

Mais j’ai pu voir aussi que tous ces gens, qui apparemment vivent dans des univers parallèles, peuvent être solidaires. Rapidement, des gens sont accourus pour prêter main-forte et rassurer. Une jeune femme a aussitôt appelé les secours, qui sont arrivés à peine une minute plus tard.

Notre présence étant inutile, Lise et moi sommes repartis en espérant le mieux pour ce jeune couple.

Elle vous fait ses amitiés. Je vous embrasse. À bientôt !

Paul

Paul au parc Georges Brassens.

Paul au parc Georges Brassens.

Publicités

Commentaires sur: "Premiers jours à Paris" (2)

  1. Juste a cote de l’opera de Bastille!!! awwwwrrrr, le mariage frere au Marais, bonde de touriste aussi mais c’est le meilleur « earl grey » au monde (c’est le Earl grey imperial qu’il faut preciser si vous ne voulez pas que la vendeuse vous dit qu’il y a au moins dix sortes de Earl grey avec un regard exaspere…) :mrgreen:

  2. oussamamuse a dit:

    Paris, si, la sortie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :