Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

garros

Quelqu’un m’a demandé où en étaient mes démarches pour être accrédité à Roland-Garros. Ça avance lentement et parfois, ça recule. Comme on dit au Québec : «Avancez en arrière!» Je vous raconte.

J’ai fini par trouver un endroit où j’ai pu imprimer le formulaire de demande d’accréditation. Je m’étais d’abord aventuré dans une boîte maghrébine de Nice, où les ordinateurs étaient si vieux et si sales que je n’arrivais pas à déchiffrer les lettres sur les touches du clavier. Et comme le clavier est différent en France, je n’arrivais à rien. J’en suis donc rapidement ressorti. L’expérience m’a coûté 50 centimes. Rien d’énorme, sauf que je n’avais toujours pas de document imprimé.

Je me suis rappelé qu’en 2005, à l’époque où je ne voyageais pas encore avec un ordinateur, j’étais allé dans un café internet niçois. J’ai retracé facilement ledit café (bonne mémoire encore, le pépé), sauf que l’étage web avait disparu. Heureusement, le proprio, très aimable, m’a indiqué un endroit qui avait pris la relève. C’est là que j’ai pu enfin faire imprimer le formulaire. Je l’ai rapidement rempli et mis à la poste.

Auparavant, pour gagner du temps, j’avais envoyé par courriel à la Fédération française de tennis une copie de ma carte de presse, la lettre officielle de la rédaction de La Presse, ma photo d’identité ainsi que quelques copies d’articles. J’avais aussi précisé à la responsable des accréditations que mon formulaire était rempli et qu’il arriverait bientôt par la poste.

J’ai résisté à la tentation de faire sauter le bouchon de la bouteille de champagne, car je me méfiais. Non sans raison. Aujourd’hui en effet, je viens de recevoir le courriel suivant :

J’ai reçu votre demande d’accréditation pour le prochain tournoi de Roland Garros.
Celui-ci est incomplet.
Merci de me faire parvenir dès que possible :
– Copie de la carte de Presse
– Lettre officielle de la rédaction pour la couverture du tournoi
– Photo d’identité
– Information sur vos parutions, voir copies de vos articles.
Merci de votre compréhension

Pour l’heure, j’hésite entre le suicide et l’assassinat. Que feriez-vous à ma place?

Lise vous fait ses amitiés. Je vous embrasse. À bientôt!

Paul

Publicités

Commentaires sur: "Roland-Garros ou la Terre promise" (2)

  1. Daniel Baril a dit:

    Je choisirais sans doute l’assassinat…Mais de qui BON DIEU ? Comment assassiner un système. Voila sans doute un autre sujet de réflexion.

  2. Moi aussi l’assassinat… Mon experience au consulat russe est de la petite biere alors… Quoique le champagne apaise surement la tentation du suicide et de l’assassinat… Kafkaesque!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :