Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Le retour à Nice

???????????????????????????????À La Presse, j’avais une collègue qui voyageait beaucoup et qui ne retournait jamais au même endroit. Quand je lui ai demandé pourquoi, elle m’a répondu : «C’est parce que le monde est grand.» En revanche, je connais un couple qui depuis une vingtaine d’années fréquente chaque hiver les mêmes campings floridiens. Je ne juge ni les uns ni les autres, l’important étant d’être heureux. Pour ma part, j’oscille entre le plaisir de la découverte et celui de la redécouverte. Dans ce voyage de 18 semaines, il y aura des deux. Mais pour cette première étape, nous revenons sur nos pas. Et pour l’instant, ce retour en arrière n’est pas du tout désagréable, bien au contraire. Hier, nous avons traversé une bonne partie de Nice avec un grand bonheur, content de retrouver ici un musée, là un cinéma, ailleurs une boulangerie, un beau parc, un magnifique immeuble ou notre chère maison de thé.

Il faut préciser que nous avons changé de quartier. Nous n’habitons plus le Vieux-Nice, que l’on avait beaucoup aimé, mais qui était bruyant et où les appartements étaient peu éclairés en raison des ruelles étroites. Nous avons plutôt opté pour un quartier assez récent. Pour ceux qui connaissent la ville, nous sommes à l’ouest du célèbre hôtel Negresco. Les immeubles n’ont pas le charme de ceux du vieux quartier ou du centre-ville. Mais celui que nous habitons est fonctionnel, confortable et bien éclairé. Il est situé tout près de la promenade des Anglais (c’était un de nos principaux critères) et à une dizaine de minutes de marche du centre-ville.

Pour le moment, il fait froid même pour l’hiver méditerranéen : le mercure n’atteint même pas les 10 degrés et il tombe une petite bruine. La tête de la colline au bout de la rue Gambetta a blanchi la nuit dernière. Mais dès demain, le soleil devrait revenir et le mercure, grimper à plus de 12 degrés. Cela dit, même aujourd’hui, c’est 15 degrés de plus qu’à Montréal. Alors, on serait malvenus de se plaindre.

Nombreux commentaires

Déjà, j’ai reçu de nombreux commentaires, quelques-uns sur le site, la plupart par courriel. C’est toujours agréable. Plusieurs nous trouvent chanceux, et de fait, nous le sommes. Nous n’avons pas toujours vogué sur un grand voilier. Il nous a parfois fallu ramer fort et galérer. Je ne sais pas si nous méritons ou non un si beau karma. Pour Lise, je dirais spontanément oui. Pour moi, j’en suis moins sûr. Mais sachez que nous savourons pleinement notre bonheur!

Lise vous fait ses amitiés. Je vous embrasse.

Paul

Publicités

Commentaires sur: "Le retour à Nice" (2)

  1. Dites-vous bien qu’on a ce qu’on mérite!!!! 😉

  2. Carpe diem (quam minimum credula postero) M. Paul! Davantage encore que le bonheur, ce qui compte vraiment c’est la conscience dudit bonheur. Merci de la partager avec nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :