Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

De jeunes touristes excités s’amusent à se photographier sur le tapis rouge des stars.

La semaine dernière, le mercure a battu des records un peu partout en France. Sauf sur la Côte d’Azur, où nous séjournons. Dans cette région, pourtant la plus chaude de France, le thermomètre n’atteignait même pas les 15 degrés et le vent soufflait le froid. En revanche, les températures ont dépassé largement les 20 degrés à Paris, en Bretagne et même dans le Massif central, là où il neigeait encore récemment. C’est comme s’il faisait beaucoup plus chaud à Val-d’Or ou à Chibougamau qu’à Montréal.

Il y a pourtant pire encore. Cette semaine, il fera plus chaud à Montréal qu’à Nice. C’est à se demander pourquoi nous sommes allés si loin pour fuir l’hiver. Heureusement, le mercure ne sera pas plus élevé à Québec qu’ici. Cela aurait été vraiment le coup de pied de l’âne. L’an dernier, à la même époque, nous étions dans le sud du Texas, où le mercure grimpait tous les jours à 27 degrés. C’était l’époque du « spring break » avec ses filles en bikini. Souvenirs, souvenirs…

Les bâtiments modernes sont sans charme.

On ne peut dire pour autant que Nice nous a trompés sur la marchandise. Nous savions pertinemment, en venant nous installer ici, qu’il y ferait moins chaud qu’au Texas ou qu’en Floride. Sauf que nous étions plus attirés par les Niçois que par les Texans ou les Floridiens. En fait, les températures ici sont à peu près normales pour la saison. C’est juste qu’elles peuvent, à l’occasion du moins, être plus élevées. En janvier, par exemple, il a fait plus de 20 degrés sur la Côte d’Azur. On se disait donc qu’en mars, avec un peu de chance, nous pourrions jouir de quelques jours d’été. Mais non ! Nous sommes plutôt à la fin de l’hiver niçois. Il a beau être doux, c’est quand même l’hiver. Et pour être tout à fait honnêtes, ça nous déçoit un brin.

Voir Cannes et repartir

C’est par un temps frisquet et gris que nous sommes allés à Cannes jeudi dernier. La mecque du cinéma nous a beaucoup déçus. Certes, la grisaille et le vent y sont pour quelque chose. Reste que la ville, en dehors de son célèbre festival, nous a paru un peu moche. Prenez le célèbre palais des festivals. On l’imagine grandiose quand les stars défilent sur le tapis rouge. Mais une fois photographes et caméramans partis, il ne reste que de jeunes touristes excités, qui s’amusent à se photographier devant un bâtiment plutôt laid.

Le reste de la ville est à l’avenant. Il y a bien quelques beaux immeubles, comme l’hôtel Carlton. Mais dans l’ensemble, c’est décevant. Les bâtiments modernes sont sans charme et le quartier ancien est un peu négligé.

Heureusement, nous avons déniché un petit restaurant, tenu par un couple. Nous y avons dégusté un excellent lapin. Lise estime que c’est le meilleur qu’elle a mangé de toute sa vie. Pour ma part, j’hésite entre celui-là et celui que j’avais pris à Montalcino. Bref, c’était excellent.

Plein de films

Dans ces conditions, nous nous rabattons sur les salles obscures. C’est d’autant plus tentant que c’est le printemps du cinéma en France. C’est dire que toutes les séances y sont à 3 euros 50. Qui dit mieux ?

Je ne vous raconterai pas tous les films que nous avons vus. Il y en a trop ; ce serait rasant. Mais si Une bouteille à la mer passe par le Québec (ce qui est possible puisque ce film franco-israélien a été coproduit par le Canada), il faut vous précipiter. C’est l’exemple parfait du grand petit film. Avec peu de moyens financiers, mais une solide distribution et un extraordinaire scénario, on vous fait comprendre en deux heures toute la complexité et la toute la douleur du conflit palestino-israélien. Nous avons vu beaucoup de bons films depuis le début de notre séjour ; vraiment, nous sommes choyés. Mais celui-là, c’est mon préféré.

Lise vous fait ses amitiés. Je vous embrasse. À bientôt.

Paul

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :