Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Jean-Michel et Lise à l’université Paris Diderot.

J’ai beaucoup aimé Midnight in Paris. Woody Allen nous y promène dans les plus beaux coins de cette ville très belle. Mais si, lors d’un voyage dans la Ville lumière, vous n’avez vu que ce que nous montre Woody, vous n’aurez traversé que le Paris des cartes postales.

La vidéo Paris Story, que vous pouvez voir rue Scribe, près de l’Opéra et que n’avait conseillé mon beau-fils Étienne, nous donne une image plus complète de Paris, même si elle s’adresse de prime abord aux touristes.

Soit dit en passant, ne vous laissez pas décourager par le titre anglais. Le texte y est éminemment français, un peu pompeux et grandiloquent même. Mais pourquoi, direz-vous, Paris Story plutôt que L’histoire de Paris ? Parce que le second aurait fait ringard, et s’il y a une chose qui déplaît aux Parisiens, c’est bien d’avoir l’air vieux jeu.

Paris Story nous fait découvrir une ville vivante qui, en 2000 ans, n’a cessé de se métamorphoser. La capitale de la France change constamment, s’adaptant aux besoins nouveaux. Et ici, quand on construit du neuf, on n’essaie pas de copier le passé, si splendide soit-il. Il en ressort des constructions souvent audacieuses, qui sont parfois très belles, parfois décevantes, mais presque toujours controversées, comme ce centre Pompidou qui, 30 ans après sa construction, suscite encore des débats passionnés.

Paris est rempli de musées, mais ce n’est pas une ville-musée. Si les touristes viennent l’admirer, ses habitants, eux, y vivent. Paris est la métropole de la France. C’est aussi sa capitale et le siège de son gouvernement. C’est le centre des affaires, le haut lieu de la culture et de la création. C’est un endroit où l’on besogne et où on se divertit. C’est une ville pour les jeunes, les moins jeunes et les vieux. On y croise des Français de vieille souche, mais aussi des Français des colonies et de l’immigration. On y parle français, mais aussi arabe, italien, espagnol et anglais, ou une des nombreuses langues africaines.

Paris au 21e siècle

Je me faisais ces réflexions hier en visitant le 13e arrondissement, grâce à l’amabilité de Jean-Michel, l’ami parisien de Mario, un ami québécois. Nous ne pouvions avoir meilleur guide. Jean-Michel s’est établi là, il y a une vingtaine d’années, à l’époque où c’était un quartier de prolos, en voie de boboïsation.

Coup de chance pour lui, François Mitterrand y a fait bâtir l’immense bibliothèque qui porte son nom. De plus, le quartier a vu apparaître l’université Paris Diderot et, dans son sillage, ses 30 000 étudiants.

On n’est pourtant qu’à quelques kilomètres du centre de Paris. Comment a-t-on pu obtenir tous les terrains nécessaires à ces nouvelles constructions ? En recouvrant les voies ferrées qui mènent à la gare de Lyon et en démolissant ou en réhabilitant d’anciens entrepôts. C’est ainsi qu’a surgi un beau quartier, très agréable à vivre et très représentatif du Paris du 21e siècle. Lise et moi, on s’est dit qu’on aurait bien aimé y faire nos études.

Bien sûr, on ne vient pas à Paris pour visiter l’université Paris Diderot. La tour Eiffel, Notre-Dame, le Louvre ou la place de l’Étoile demeurent les pôles d’attraction de la Ville lumière, et je le comprends très bien. Reste que si vous ne voyez que ces lieux, vous serez passé à côté du Paris des Parisiens.

Je vous embrasse et Lise vous fait ses amitiés. À bientôt.

Paul

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :