Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Dans un bistro parisien

Nous nous étions promis d’aller au théâtre au moins une fois à Paris. Nous avons fini par choisir notre pièce : Collaboration, avec Michel Aumont, au Théâtre des Variétés. Nous avons beaucoup aimé, au point de nous réconcilier avec le théâtre, que nous boudons depuis de nombreuses années.

Mais juste avant, c’était, bien entendu, dîner au restaurant. Nous avions choisi, tout à fait au hasard, le Bouillon Chartier, près des Grands Boulevards. Un grand bistrot créé en 1896, vachement parisien, très beau et très semblable à ceux qu’on peut voir dans les films français. C’est fou, le nombre de fois, à Paris, où on a l’impression de se retrouver dans un film.

Un peu inquiète à cause de l’heure, Lise m’a dit : « J’espère qu’on aura le temps de manger avant la pièce. » Je lui ai répondu : « T’inquiète pas. Dans les bistros, ça roule. » Et pour rouler, ça roulait. Un quart d’heure plus tard, nous avions mangé et payé. J’exagère un peu, bien sûr ; vous me connaissez.

Là où je n’exagère en rien, cependant, c’est quand je vous affirme que, moins d’une minute après avoir commandé, nos plats étaient déjà rendus sur la table. De quoi faire rougir les McDo. Ça doit être ce qu’on appelle en parigot le « service non-stop ».

De toute évidence, on ne nous avait pas attendus pour préparer nos plats. Le coq avait l’air d’avoir beaucoup couru avant de se retrouver dans le vin et le saumon d’avoir beaucoup frayé avant de tremper dans l’aneth.

Le bistro, à demi-vide à notre arrivée, s’est empli à une vitesse folle. En quelques minutes, toutes les tables étaient occupées, y compris la nôtre, où on a installé deux personnes, sans même nous demander la permission. Toute cette activité créait un tel tintamarre qu’il devenait difficile de se parler. Lise a essayé trois fois de me dire quelque chose. Puis voyant que je ne comprenais que dalle, elle a renoncé. Quand je lui ai proposé d’aller prendre le café ailleurs, elle a simplement souri.

Au retour, sur la liste des choses à faire à Paris, j’ai biffé « Dîner dans un bistro parisien ». C’est fait.

Je vous embrasse et Lise vous fait ses amitiés. À bientôt.

Paul

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :