Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

 

Nous voilà de retour après un périple de 13 000 kilomètres en neuf semaines, sur les routes des États-Unis. Ce voyage, nous l’avons adoré, comme vous avez pu le constater en suivant nos aventures. Pourtant, malgré le bonheur que nous avons connu, ce sera probablement notre dernier long voyage en caravaning. Mais pourquoi, direz-vous ? D’abord, parce que l’Amérique n’est pas l’Europe, où nous ne sommes pas allés depuis trois ans et qui nous manque beaucoup.

J’ai aimé sillonner les États-Unis, où je n’avais pas voyagé depuis une quinzaine d’années. Mais le plaisir que j’y prends a ses limites. Il tient beaucoup à la beauté de la nature, restée presque sauvage en bien des endroits. Mais les villes, du moins les petites et moyennes, y sont habituellement d’une laideur au mieux sympathique. J’ai beau essayer de ne pas faire de comparaisons. Reste que l’architecture de l’Italie, de la France et de la Suisse, pour me limiter aux pays que je connais, est incommensurablement plus belle.

Je ne veux pas m’attarder, une fois encore, sur la nourriture. J’ai déjà dit tout le mal que j’en pensais. Je me bornerai cette fois à un détail. Le long des autoroutes en Italie, on peut trouver dans toutes les haltes de l’excellent café, des jus frais, de bons sandwichs et de savoureuses salades. Aux États-Unis, vous pouvez acheter des croustilles et des boissons gazeuses dans des distributrices.

Autre limite, le caravaning que nous avons pratiqué implique de longs déplacements. Pendant les premières semaines, j’ai renoué avec le plaisir de conduire pendant des heures, plaisir que j’avais perdu depuis que je vis à Montréal sans auto. Mais à la fin, je commençais à en revenir.

Il faut dire qu’il a venté du début à la fin du voyage et que les autocaravanes, hautes et carrées, sont hypersensibles au vent. Ça m’a parfois donné le tournis. Et puis, la circulation est chaque année plus dense. Il y a trop de voitures, trop de caravanes. Et surtout trop de camions, qui roulent souvent trop vite et parfois trop lentement.

Quant aux routes, elles ne sont plus en très bon état. L’Amérique est riche, mais ses citoyens n’aiment ni les impôts ni les péages. Ils en ont donc pour leur argent. Après des années de négligence, le réseau routier des États-Unis présente des failles. (Mais soyons honnête, il n’est pas dans un état aussi pitoyable que celui du Québec.)

Enfin, le caravaning n’est pas non plus le meilleur moyen d’entrer en contact avec les gens. À moins de s’installer au même endroit pendant une longue période. Mais alors, pourquoi faire du caravaning ? Et si vous séjournez au même camping, il faudra vous taper les soirées de bingo et de danse en ligne. Vous m’imaginez là ? Moi non plus.

Après l’habituel séjour estival en Gaspésie, pour aller voir Antoine, Jasmine et Rosalie, vous nous retrouverez donc à Paris à l’automne. Sans auto. Puis à Nice, l’hiver prochain. Encore sans auto. C’est là que vous pourrez suivre la suite de nos aventures et mésaventures.

Je ne voudrais pas mettre de points de suspension à ce carnet sans remercier Lise, qui a relu tous mes textes et qui a réalisé la plupart des photos. Je tiens également à vous remercier de votre fidélité et de votre enthousiasme. J’ai eu du début à la fin des lecteurs en or, qui m’ont donné envie d’écrire. J’ai éprouvé un immense plaisir à le faire.

Allez, je vous embrasse. À la prochaine…

Paul

 

Publicités

Commentaires sur: "De retour et des projets déjà" (1)

  1. oussamamuse a dit:

    Plaisir partagé de vous lire et, effectivement, à la prochaine… en lecture voire pour de vrai si vous passez par chez Nout, à Yens sur Morges, en Suisse Romande (francophone et francophile!) où nous pourrions alors éventuellement vous accueillir quelques jours dans notre chambre d’ami (ami:-), à condition que nous ne soyons pas nous aussi sur les routes durant une partie de nos longues et imméritées vacances scolaires (en gros et en général, nous profitons de partir durant tout le mois de juillet, les 2 dernières semaines d’octobre et les 2 semaines « autour » de Pâques!)

    P.R. – C’est une invitation très tentante. On vous donne des nouvelles.

    http://oussamamuse.wordpress.com/2011/02/08/home-sweet-homme/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :