Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Il faisait encore ce matin un temps à mettre un appareil-photo dehors. Notre Canon s’est d’ailleurs un peu plaint de surutilisation. Non seulement le sort-on tous les jours, mais on n’arrête pas de s’en servir. Clic ici, clic là. Que voulez-vous? Tout est beau. Que dis-je? Grandiose ! On ne sait plus où donner de l’objectif.

Les résultats sont parfois heureux, parfois quelconques. L’œil humain fait plusieurs mises au point et fond le tout dans une grande image en cinémascope. L’objectif, lui, ne nous montre que ce qu’il peut voir et c’est parfois décevant. N’importe, les belles images restent dans notre tête.

Les mollets et les cuisses commencent aussi à râler un peu. En fin de journée surtout. Il faut dire qu’hier nous avons fait trois heures de sentier, dont une bonne heure en montée. Aujourd’hui, deux heures trente. Mais les pistes sont si extraordinaires qu’il est difficile de leur résister.

On pourrait rester à Sedona pendant des semaines et faire un chemin différent chaque jour. Il est même possible de trouver des sentiers tout près de son camping, comme on l’a fait aujourd’hui. Pas besoin de sortir la Bête. On part à pied et 15 minutes plus tard, on est en train de marcher entre les pins ponderosa et les cactus.

On avance ainsi, pendant une heure ou deux, par une belle chaleur sèche d’une vingtaine de degrés, sous un soleil radieux, entourés de ces gigantesques sculptures créées par la nature. Puis, on s’arrête pour faire une collation de yaourt, de fruits séchés et de noix. Si ce n’est pas le bonheur, mes amis, on en est bien proches.

Je vous embrasse et Lise vous fait ses amitiés.

Paul

Publicités

Commentaires sur: "Des photos et des sentiers" (6)

  1. Cet endroit me conviendrait parfaitement avec sentiers invitants dans un décor de carte postale. Ça me rappelle les films de cowboys de mon enfance 🙂 Vraiment superbe.

  2. Magnifiques photos! Quels beaux paysages! 🙂

  3. Mais quels veinards de pouvoir se promener ainsi, peinards, dans cette nature de rêve, sous un beau et bon soleil et en plus sous une température agréable, sans compter les fruits secs et les noix à varier (bon, celles de Grenoble sont encore meilleures, ouf, la bonne vieille Europe a encore quelques atouts, y compris ces courts en terre battue…:o)

    Annexe: Si jamais, d’autres photos merveilleuses, prises, éprises de ce grandiose sud-ouest américain, sont en ligne de mire par ici…
    http://www.america-dreamz.com/a_propos/photos.php

  4. Heureusement que nous n’étions pas là, soit avec vous, soit à votre place, parce que le père de Louise, le patriarche de la famille, est décédé hier.
    Profitez bien de ces instants de bonheur…La vie est courte..

    • Cher Daniel et chère Louise,
      Au moment où nous touchions au bonheur, vous étiez plongés dans la douleur par suite du décès du père de Louise. C’est la vie. Mort et naissance, bonheur et douleur sont constamment liés. Nous sommes de tout cœur avec vous. Nous ne pourrons malheureusement pas être à vos côtés, mais nous marcherons dans les montagnes en pensant à vous. On vous aime beaucoup. À bientôt.

  5. Oh que c’est beau! voilà ce que j’ai dit en voyant la dernière photo. Contente de vous retrouver. Pendant quelques jours, Paulcarnet, etc. était introuvable. À part les mollets endoloris, vous me semblez bien et heureux de votre voyage. Amitiés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :