Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Une journée de bonheur !

Lise à Tempe.

Je n’aurais peut-être pas dû me moquer du climat du Québec. Voilà qu’on nous annonce de la pluie pour demain. Que voulez-vous ! Il pleut 25 jours par année dans le sud de l’Arizona. Ce qui est quand même 165 jours de moins qu’au Québec.

Soit dit en passant, je me rends compte que je peux me moquer sans vergogne des Américains, des Français ou des Italiens; vous allez applaudir. Je peux même dire que les Amerloques sont moches et que leur cuisine est immangeable, vous rigolez. Mais certains d’entre vous sourcillent si j’ose plaisanter sur le mauvais temps, pourtant notoire, de la Belle Province. J’en prends note, mais n’espérez pas que je change de cap. Mes moqueries ne connaissent pas de frontières.

Je le répète, si vous aimez l’hiver de chez nous, tant mieux pour vous ! Si vous aimez faire du ski, de la raquette, du patin, des bonshommes de neige, de la pêche sur la glace, c’est merveilleux ! Moi, je préfère souper en tête à tête avec ma douce sur une terrasse, le 26 février, comme nous l’avons fait aujourd’hui à Tempe, une jolie ville universitaire près de Phoenix. Je regrette seulement d’avoir attendu 66 ans pour abréger notre interminable hiver.

Ce soir, nous avons vécu un grand moment de bonheur. En levant nos verres de cabernet, nous nous sommes promis de ne plus finir l’hiver au Québec. Nous le terminerons dans le sud des États-Unis, sur la Côte d’Azur ou sur la Riviera.

Je ne voudrais pas finir de parler de cette belle journée sans corriger deux impressions que j’ai laissées depuis le début de ce périple. Primo, il y a de belles filles aux États-Unis. J’en ai vu plus en trois heures à Tempe qu’en trois semaines sur les routes de 10 États. Mais il est vrai que les chances de croiser de belles femmes sont plus grandes près d’un campus que dans des campings de retraités. Lise tient à préciser, en revanche, que les mâles étaient dans l’ensemble quelconques, même si elle a admiré quelques serveurs plutôt mignons.

Secundo, nous avons mangé dans un très bon restaurant. Si ma mémoire est bonne, c’était la première fois aux États-Unis. Ce qui prouve que c’était un jour de grâce.

Allez, je vous embrasse et Lise vous fait ses amitiés.

Publicités

Commentaires sur: "Une journée de bonheur !" (7)

  1. Je me rappelle être arrêté manger le midi dans un resto assez branché d’un quartier hip du Connecticut et j’y ai vu autant de jolies filles et de jeunes mamans adorables que dans les restos in de la rue St-Laurent ici. Beaucoup de jolis minois et de sourires éclatants. En général, où il y a des sous, il y a de jolies femmes.

    Pour la bouffe aux States, les petits restos italiens sans prétention sont habituellement très bons d’après mon expérience. Et le poulet de la chaîne Boston’s est pas mal du tout aussi.

  2. Ajout : les restos de la chaîne Olive Garden sont aussi très bons.

    Vous êtes bien chanceux de découvrir du pays sous un climat aussi agréable.

  3. C’était que de bonne heure?

  4. oussamamuse a dit:

    De qui voire de quoi smoke thon systématiquement, mon cher comique?
    Chez nos amis d’en France, ce sont des Belges voire des Suisses!
    Chez nous, en Suisse romande minoritaire 8des hommes), ce sont des Suisses Allemands majoritaires…
    Et chez vous, au Québec, sont-ce les cas ca…nadiens anglophones?

  5. oussamamuse a dit:

    De qui, voire de quoi, smoke thon systématiquement, mon cher Paul, écrivain comique, drôle d’oiseau doté d’un bien belle plume?
    Chez nos amis d’en France, ce sont des Belges voire des Suisses!
    Chez nous, en Suisse romande minoritaire (des hommes), ce sont des Suisses Allemands majoritaires…
    Et chez vous, au Québec, sont-ce les cas ca…nadiens anglophones?

  6. oussamamuse a dit:

    (bon, la troisième semble être la meilleure, s’il en est…?!)

    De qui, voire de quoi, smoke-thon en fumistes, mon cher Paul, écrivain comique, drôle d’oiseau doté d’une bien belle plume?
    Chez nos amis d’en France, ce sont des Belges voire des Suisses!
    Chez nous, en Suisse romande minoritaire (des hommes), ce sont des Suisses Allemands majoritaires…
    Et chez vous, au Québec, sont-ce les cas ca…nadiens anglophones?

  7. Ah ! Le bleu du ciel comme celui de Victor-Lévy. Moi, j’aime bien l’hiver qui me permet parfois de danser rigodon, raquettes aux pieds. Mais, trève de plaisanteries. Hier, je vous ai transmis de fausses informations et je m’en excuse. J’ai parlé d’une température chez-nous oscillant entre 10 et 15 degrés. Malade…J’aurais dû dire entre 0 et 5 degrés. Je m’étais laissé emporté par les commentaires du commentateur de golf, lors du tournoi , qui se tenait chez-vous en Arizona. Chez-nous l’hiver s’adoucit, mais c’est encore l’hiver…et pour un bout de temps.
    Le bonheur, les yeux de la Belle, les jolis filles, le Cabernet, c’est sans doute bien…mais la bête, elle, elle est bichonnée, dites ?

    ————-

    La Bête, mon cher Daniel, a été bichonnée comme il se doit, il y a deux jours. Notre technique de caravaniers-laveurs laisse encore un peu à désirer. Reste que notre autocaravane commune a maintenant fière allure. Elle n’est plus la gueuse des campings.

    Ciao !

    Paul

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :