Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

La traversée de Houston

Si vous trouvez qu’il y a beaucoup d’autos à Montréal, c’est que vous n’avez jamais traversé Houston. J’ai déjà lu qu’il y a plus d’une voiture par personne au Texas. Cette statistique se confirme en parcourant la ville de la Nasa, où l’autoroute 10 s’étend sur 12 voies par moments.

À voir tous les véhicules arrivés de partout, on se dit qu’une catastrophe va finir par se produire sur ces voies encombrées. Mais cet impressionnant ballet sans chorégraphe n’est qu’apparemment chaotique. En réalité, il est presque harmonieux. Un petit coup de frein par ci et un petit coup d’accélérateur par là et voilà que chaque véhicule trouve sa place et tient bien son rôle. Pas de coups de klaxon inopinés, pas de conducteurs qui se prennent pour des pilotes de formule 1, la circulation se poursuit avec fluidité. Presque avec grâce.

N’empêche qu’il faut être sans cesse vigilant et que j’avais hâte que cette longue traversée s’achève. La scène s’est d’ailleurs répétée, à quelques détails près, lors de la traversée de San Antonio, un peu moins longue mais tout aussi spectaculaire avec ses autoroutes en spaghetti.

En dehors de ces grandes villes toutefois, ce fut le calme plat. La majeure partie du Texas est d’une ennuyeuse platitude, qui, selon Lise, rappelle les Prairies canadiennes. On avance sur une route qui sépare des champs sans relief, où l’on aperçoit quelques vaches, quelques arbres, quelques raffineries et beaucoup de concessionnaires d’autos.

Après San Antonio, la route finit par retrouver des vallons un peu moins monotones. Mais on est bien loin de la Toscane ou de la Provence.

Le silence et les étoiles

Ce soir, nous nous sommes arrêtés dans un camping éloigné de la route, à Sonora. Des paons, des dindes et des chevreuils s’y promènent en liberté. Tout autour, c’est le silence et les étoiles. Après 4000 kilomètres de route, on va peut-être y rester un peu, le temps de recharger de nouveau nos accus (1).

Je vous embrasse et Lise vous fait ses amitiés. À bientôt.

Paul

(1) Recharger les accus, reconstituer ses forces.

 

Publicités

Commentaires sur: "La traversée de Houston" (3)

  1. Milos vient de gagner a sa premiere finale… 🙂

  2. Contente que vous preniez quelques jours pour vous requinquez. Ma soeur me racontait son aventure à Houston. Elle a conduit de l’aérogare pour se rendre chez son beau-fils. Elle en parle encore. J’espère qu’il fait un plus chaud maintenant.
    Notre jeune Canadien a du nerf et il a gagné contre Verdasco.

  3. oussamamuse a dit:

    Ah Sonora, son désert et ses cactus…
    Nous l’avions traversé du nord au sud, depuis les USA jusqu’au Mexique, notamment par une belle nuit de pleine lune, c’était vraiment splendide, heureusement qu’on avait encore et toujours soif… d’aventures!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Desert_de_Sonora

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :