Voyages, lectures, films, impressions, humeurs, la vie quoi!

Voilà, c’est fait. Les premières centaines de kilomètres qui nous mèneront au Grand Canyon sont avalées. Nous sommes aux États-Unis, tout près de  Syracuse.

Nous avons un peu hésité à partir ce matin. Les prévisions météo n’étaient pas très bonnes pour l’État de New York. Mais à Montréal, il faisait beau. Alors n’écoutant que notre hâte de fuir les rigueurs de l’hiver, nous avons rempli l’autocaravane en vitesse et nous sommes partis à l’aventure.

Notre petite audace a été récompensée. Enfin presque. Pendant cinq heures, nous avons pu rouler sur une route sèche et sûre. Plus la moindre trace de la tempête qui avait frappé quelques jours plus tôt. Mais peu après avoir franchi la frontière américaine, l’hiver nous a rattrapés. Pendant une heure, nous avons roulé dans une neige, fondante au début mais de plus en plus épaisse. Tant et si bien que nous avons fini par nous arrêter dans un bled perdu, à une cinquantaine de kilomètres de Syracuse, où l’on souhaitait se rendre. Heureusement, nous avons trouvé une chambre confortable.

L’autocaravane, que je n’avais jamais conduite dans de telles conditions, s’est très bien comportée. Pas la moindre glissade. Les six pneus bravaient la neige comme s’ils étaient conçus pour les intempéries. La Bête, c’est ainsi que j’ai surnommé notre sympathique véhicule, m’impressionne encore un peu. Quand je l’ai aperçue ce matin dans le parking, dépassant d’un mètre ou deux les voitures, j’ai eu un petit moment de frayeur. Il faut dire que je ne conduis presque plus, hormis pendant les vacances, et que j’ai roulé toute ma vie dans de petites autos. Les premières manœuvres pour sortir du parc à autos ne laissaient d’ailleurs présager rien de bon pour les deux prochains mois. Mais sitôt engagé sur l’autoroute, je me suis senti devenir à l’aise. La Bête ne sera pas trop difficile à maîtriser. Peut-être devrais-je lui trouver un autre surnom.

Pour demain, nous espérons évidemment que le temps sera plus clément. Si tout va bien, dans deux jours nous devrions être sortis de l’hiver. Alléluia!

Je vous embrasse et Lise vous fait ses amitiés. À bientôt.

Paul

P.-S. – Dans notre précipitation ce matin, nous avons oublié un matelas d’exercice dans le hall d’entrée et égaré la trousse de soins de Lise. On s’était dit : l’important, c’est de ne pas oublier les passeports et la carte de crédit. N’empêche, on rage un petit peu.

Publicités

Commentaires sur: "En route vers le Grand Canyon" (6)

  1. Bonne route! C’est marrant, car nous aussi, en 1988, nous avions surnommé notre pick-up « la bête »… car, elle ronronait à bas régime avec un couple d’enfer grâce à ses 2’000 « litres », alors qu’en Suisse, nous avions l’habitude de ne conduire que de toutes petites cylindrées comme des 2CV, R4, Fiat 500, voire Mini 1000!
    Bon vent (si possible sans neige… ouf, chez nous, il fait enfin bon et beau, ce qui fait que j’en ai profité pour prenre 2 ou 3 photos de chez Nout!)
    http://www.facebook.com/album.php?aid=53763&id=100000521530746

  2. Bonne route (beer)!
    D’ores et déjà, je vous suis virtuellement depuis ici, si, si, avec de bien belles photos (qui ne sont pas de moi, hélas…); mais j’envisage de m’acheter un « scanner », histoire de numériser certaines de nos bonnes vieilles photos datant de 1988 et concernant ces merveilleux canyons (actuellement, nos photos argentiques de cette époque épique sont bien classées dans plusieurs albums que nous contemplons, parfois, au coin coin du feu, lors des grands froids de canard, histoire de se réchauffer le coeur)!

    http://oussamamuse.wordpress.com/2011/02/03/beautiful-wild-wild-west-amer-ricain/

    http://www.facebook.com/profile.php?id=100000521530746&sk=photos

  3. Par curiosité, quelle est la marque de votre véhicule récréatif ou RV comme disent les Anglais? Et deuxième question, l’avez-vous loué ou acheté?

    Vous avez bien fait de partir car ici nous avons reçu une autre bordée de neige hier.

    Tant qu’à aller au Grand Canyon, je vous suggère de poursuivre votre chemin jusqu’en Californie pour aller voir les parcs nationaux de Yosemite, Sequoia et Death Valley puis de faire la route du Big Sur qui longe le Pacifique en vous arrêtant à Santa Barbara, Santa Clara, Carmel, Monterrey, etc.

    P.R. – Il s’agit d’un BT Cruiser, fait par la société Gulf Stream. Mais c’est un modèle de 22 pieds. Les BT Cruiser plus récents sont de 27 pieds. Ma femme et moi en sommes copropriétaires avec un couple d’amis.

  4. Paul Isenring a dit:

    Bonjour Paul! Profitez-bien, Lise et vous, d’un repos bien mérité au Grand Canyon! Vous savez, les Américains de NY perdent souvent les moyens devant quelques flocons de neige, la plupart d’eux roulent en pneus d’été à l’année longue.

  5. J’imagine que la « Bete » est tres vorace energitiquement… et heureusement, elle ne mange pas de carotte… EEK

    Soyez prudent… On vient de recevoir un autre pied de neige dans la soree/nuit du samedi 5 fevrier… Alors, profitez du beau temps pour nous…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :